Quatrième journée au FMTL/ FSM 2018

Autochtones au Mato Grosso du Sud : le chat peut-il déjouer le jaguar ?

Au commencement du monde, le chat, qui avait bien des tours dans son sac, a montré beaucoup de choses au jaguar. Pourtant, il a pris soin de ne pas lui apprendre tout ce qu’il savait. C’est bien ce qui lui a sauvé la vie quand le jaguar a voulu le tuer : il a échappé à ses griffes en exécutant un saut qu’il s’était bien gardé d’apprendre au super prédateur….

Hier, le 15 mars, Élise Couture-Grondin et Jean-François Roussel ont assisté à une présentation faite par des autochtones du Mato Grosso du Sud. Cet état de l’ouest du Brésil se trouve en région amazonienne ; on y trouve une sauvagerie digne du Far West. La situation des Autochtones y illustre d’une manière particulièrement choquante l’intensité de la violence vécue par les peuples autochtones des Amériques.

Des représentants des peuples Pelo et Guarani ont présenté les faits suivants. Dans le Mato Grosso du sud, les autochtones sont pourchassés par de grands propriétaires terriens, avec la complicité du gouvernement, expulsés de leurs terres, assassinés. Ce ne sont pas seulement des fiers-à-bras ou groupes de mercenaires qui les « persécutent » mais la police militaire.

jf 15 mars

Un des présentateurs racontait comment une telle expulsion avait détruit tous les points d’orientation de sa communauté, qui vit désormais sans but.

15 leaders autochtones de la région ont été assassinés au cours des dernières années, en toute impunité. L’une de ces leaders a été assassinée la semaine dernière. Pour ne pas exposer leurs leaders, les autochtones ne dévoilent pas publiquement leurs noms.

Nombreux sont les autochtones arrêtés, torturés, exécutés de façon sauvage ; celles et ceux qui survivent sont condamnés à des peines de prison de plusieurs années. Les femmes et les enfants n’y échappent pas ; la terreur et les traumatismes subis en enferment plusieurs dans le silence.

Quant aux familles autochtones qui refusent d’obtempérer lorsque des groupes armés débarquent et ordonnent de partir, elles peuvent être enfermées dans leurs maisons, auxquelles on met le feu.

Personne n’a jamais été condamné pour ces atrocités. Et pour cause. Alors qu’une jurisprudence commençait à se créer en faveur des autochtones, le gouvernement brésilien a adopté une loi stipulant que les tribunaux n’ont pas à en tenir compte dans le règlement des litiges avec des autochtones. Cela semble être le seul cas au Brésil où la loi prévoit une telle exemption.

« On arrose la terre avec le sang des enfants qu’on tue ». Dans les orphelinats, la grande majorité des enfants sont autochtones. Le suicide frappe chaque semaine, emportant même des enfants de 8 ans.

Pourtant les autochtones du Mato Grosso du Sud sont résilients, tel un chat qui a neuf vies. De 160.000 personnes en 1967, ils sont plus de 1 million aujourd’hui. Pourquoi ? J’ai demandé à un collègue brésilien qui m’a simplement répondu : « Bonne question ». Au Brésil comme au Québec, cette réponse traduit l’ignorance. Une ignorance qui reste la mienne.

Comment adopter la stratégie du chat ? Un des porte-paroles a parlé de créer une instance de coordination des peuples autochtones. Il a aussi plaidé pour des alliances avec d’autres exclus : afro-brésiliens, quilombolas (métis), sans-terres, et à fortifier les alliances existantes. Tous ces groupes peuvent devenir plus forts en mettant en commun leurs forces respectives.

Depuis notre arrivée à Salvador de Bahia, c’est de la réalité afro-brésilienne qu’il a été question. Une réalité faite de racisme et de pauvreté. Cet atelier sur les autochtones nous place face à la continuelle dépossession vécue par les peuples autochtones, mais aussi à leur étonnante résilience.

Rédigé par Jean-François Roussel


Lancement d’un premier recueil issu du FMTL de Montréal (2016)

Lundi, premier jour du FMTL, le premier recueil issu du FMTL de Montréal (2016) a été lancé par le directeur de la publication, Jean-François Roussel, du Centre de théologie et d’éthique contextuelles du Québec. Publié chez Oikos Editora, à Sao Leopoldo, Brésil, recueil international porte pour titre : Decoloniality and justice : theological perspectives. Denise Couture a fait aussi partie du comité scientifique de ce recueil, qui comprend des chapitres écrits à partir des présentations faites par 14 auteurs au FMTL de 2016.

Le second recueil, en cours de production, devrait paraître au début de 2019 chez Novalis. Denise Couture, Nelson Tardif et Jean-François Roussel sont à pied d’œuvre pour compléter ce livre. Il s’adressera à un public francophone et d’abord québécois.

couverture livre fmtlLe livre lancé ce lundi réunit des textes écrits soit en anglais, espagnol ou français. Il est divisé en deux grandes parties : une première aborde le thème du colonialisme et de la décolonisation, d’une part par l’étude de pratiques décolonisatrices, d’autre part par des textes plus conceptuels sur l’approche « décoloniale ». Cette première partie reflète un des points saillants du forum tenu à Montréal.

DSC_1212La seconde partie couvre 4 thèmes qui composent autant de dimensions de la justice. D’une part, deux contributions féministes, l’une de l’Inde et l’autre de Denise Couture à propos du discours du pape François sur les femmes. D’autre part, la justice environnementale, avec deux contributions de théologiens latino-américains. Ensuite, le dialogue interreligieux et la rencontre interculturelle dans la construction de la justice. Finalement, une contribution de Michel Beaudin sur la dimension faussement sotériologique des politiques d’austérité, à partir du cas québécois. Jean-François Roussel signe l’introduction, qui présente à un public international le contexte historique et présent d’une théologie contextuelle québécoise, dans l’héritage déjà lointain de la Révolution Tranquille.

Auteur-e-s, par ordre d’apparition : Jean-François Roussel, Lee Cormie, Michel Andraos, Néstor Medina, Becca Whitla, Eleazar López Hernandez, Steven Battin, Joëlle Morgan, Denise Couture, José Maria Vigil, Erico Hammes, Luiz Carlos Susin, Juan José Tamayo, Michel Beaudin.

Article rédigé par Jean-François Roussel


Migration et développement

Les enjeux liés à la migration et le développement ont été discutés au Forum Social Mondial lors d’un panel intitulé :   «Pacto Global de Migrações e os desafios para os movimentos sociais na governança mundial das migrações».

image

Des réflexions intéressantes ont été partagées :

  • Dans le monde, 1 personne sur 7 est, ou a été migrante interne
  • La vulnérabilité  des migrants et les défis que les travailleurs saisonniers doivent confronter
  • La décision des États-Unis de se retirer du Pacte Global de la migration  (à savoir de se retirer du Pacte qui aura lieu à l’automne 2018).
  • Les nouveaux points de départ qui feront partie de l’agenda  dudit Pacte
  • Le Pacte doit être négocié et adopté par l’Assemblée générale des Nations Unies. Il devrait fournir le cadre de valeurs et les bases des politiques migratoires nationales futures.

Rédigé par Sandra Sanchez


Visions d’un monde meilleur: Autochtones, immigrants, réfugiés, francophones, et anglophones au Québec

Présentation d’une vidéo conçue par David Millar, un court métrage composé d’extraits des entrevues.

En savoir davantage et accéder à la vidéo


Agir pour la vie

L’activité du ROJEP a été présentée au FSM le 15 mars devant un public jeune, très enthousiaste, majoritairement francophone (Québec, Suisse, France …) dans ce FSM 2018 à forte teneur portugaise. Les acteurs et actrices du ROJEP se sont, une fois de plus, illustré(e)s sur scène pour caricaturer une situation qui talonne notre monde: la gestion responsable de notre maison commune.

Et en photos …

DSC_1485

DSC_1484

DSC_1480

DSC_1487

DSC_1512

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s